Jeunes issus de la société civile, nous souhaitons dire à François Hollande notre confiance. Confiance en ses idées et confiance en sa capacité d’être le candidat socialiste à la prochaine élection présidentielle et d’incarner – enfin – l’alternative dont notre pays a besoin en 2012.

Notre âge et le statut social qui l’accompagne nous confrontent quotidiennement à une réalité amère. Nous avons souvent l’impression d’être les premiers sacrifiés dès qu’il s’agit d’être plus « rigoureux », « compétitifs » ou « flexibles ». Le surcroît d’efforts qui nous est demandé ne débouche que rarement sur une amélioration de notre condition et tout au plus avons-nous le sentiment, pour les plus chanceux d’entre nous, de gagner la « considération » de nos aînés. Nous avons su nous indigner lorsque la droite a voulu nous imposer le « contrat première embauche », un contrat de travail plus précaire que pour les autres travailleurs. Nous avons su afficher notre solidarité avec la société toute entière lorsque l’actuel gouvernement a révisé d’une manière injuste le système des retraites.

Aujourd’hui, François Hollande est pour nous le seul responsable politique à avoir compris que notre colère devait être entendue. Il nous répond par une véritable offre politique, mûrie depuis plus de deux ans : faire de la jeunesse son principal axe de campagne et de gouvernement, une fois élu.

Pour François Hollande, la jeunesse est, parmi les voix exprimées, celle qui a le plus d’écho : c’est sur elle que pèsera la lourde responsabilité d’affronter les dettes publiques accumulées pendant des décennies, sans son consentement.

Pour François Hollande, la jeunesse est le lieu du rassemblement : c’est avec elle, et uniquement avec elle, qu’émergera le consensus national indispensable aux réformes économiques qui devront être conduites pour retrouver une société plus juste.

Pour François Hollande, la jeunesse est la source d’un projet politique : c’est par elle que passeront les idées neuves, le renouvellement et le brassage des populations, l’espoir d’une amélioration de nos conditions de vie.

Les propositions politiques de François Hollande, outre le fait qu’elles aient été les premières à être explicitement orientées vers la jeunesse, nous apparaissent comme les plus crédibles. Le « contrat inter-générationnel », les « contrats d’avenir », la création d’« emplois francs », ainsi que le renforcement des dispositifs de formation professionnelle dédiés aux jeunes constituent à nos yeux un ensemble d’engagements solides pour résorber le chômage des jeunes.

Le « contrat d’autonomie » orienté vers les jeunes issus des classes moyennes et défavorisées, qui facilitera le financement de leur vie universitaire, l’augmentation de l’aide au logement et l’extension du RSA aux jeunes de moins de 25 ans qui sont entrés tôt sur le marché du travail apparaissent comme des moyens efficaces de résorber rapidement et durablement la précarité des jeunes.

Avec le « nouveau pacte éducatif » pour la petite enfance et l’école, qui prévoit la création de 500 000 places de classe pour les enfants à partir de deux ans et de 60 000 postes (en 5 ans) pour les personnels de l’éducation nationale, François Hollande donne enfin les moyens à l’Education de retrouver sa place au cœur de notre société.

Nous souhaitons profiter de cette occasion historique qui s’offre aujourd’hui à nous, celle de voir un candidat représenter la jeunesse à la prochaine élection présidentielle ; nous apportons donc notre soutien à François Hollande en vue du second tour des primaires citoyennes, le 16 octobre prochain.

Nous continuerons à nous mobiliser, dans les jours à venir, autour de nous et sur « la toile », pour soutenir le candidat de la jeunesse et inviter les Françaises et les Français à apporter leur voix à François Hollande, dimanche prochain.

Le groupe « jeunes » de Démocratie 2012,

Alune, Antoine, Aurélien, Auriane, Blandine, Camille, Charles, Etienne, Emmanuel, Michel, Mohammed, Pierre, Mamadou K, Valentin N, Ronan M et Fatoumata S.

Tous ceux qui veulent signer cette appel avec nous, peuvent le faire en écrivant à contact@latoileaidees.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *