Stéphane Le Foll a rassemblé ses amis de « Progresser » pour les vœux du Nouvel an. Autour de lui et de François Rebsamen président de la FNESER, les présents étaient nombreux, notamment un groupe important de jeunes, pour parler : du PS, des Gilets jaunes, du Débat national et des élections Européennes. Jean-Marie Cambacérès et plusieurs membres du Club D12 étaient présents.

Stéphane le Foll a condamné les violences mais a rappelé aussi la demande forte de justice fiscale et sociale et la nécessité de dire comment et par qui serait porter la transition écologique. Avec François Rebsamen ils ont rappelé que ce n’étaient pas le rôle des maires d’animer ce débat, mais que ces derniers ne devaient rien faire non plus pour l’entraver. Stéphane Le Foll a rappelé que la crise du PS étaient une crise d’identité et qu’avant même les municipales il faudrait redéfinir un projet global cohérent et attractif, car les ancrages locaux ne suffiront pas pour assurer des réussites partout. Enfin il a demandé au PS d’arrêter de tergiverser d’annoncer sa liste, et sa tête de liste et de commencer la campagne électorale pour une élection qui sera difficile.

Jean-Marie Cambacérès a souligné que si les résultats d’En Marche aux Européennes étaient autour de 20% et ceux du PS autour de 5%, il serait très difficile de ne pas empêcher des élus ou candidats locaux PS de passer encore à En Marche ou de chercher des alliances avec, pour les élections municipales.

Après des échanges fructueux avec la salle, tout le monde prit ensemble un verre de l’amitié .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *