Le Bureau national de D12, réuni le 24 avril à 18h39 et présidé par Jean-Marie Cambacérès, a adopté à l’unanimité les décisions suivantes :

1)      Position de D12 pour le deuxième tour.

–          D12 se réjouit de la qualification d’Emmanuel Macron pour le deuxième tour des élections présidentielles et rappelle que 60% de son programme se situe dans la continuité de l’action de François Hollande pendant le quinquennat écoulé.

–          D12 se félicite d’avoir adopté une position de neutralité objective pour le premier tour et le respect de toute les sensibilités, car cela  facilite maintenant le regroupement de tous pour le deuxième tour.

–          D12 regrette que la candidate du FN ait devancé le candidat de LR et soit présente au deuxième tour. Ceci ne permettra pas le débat entre la Gauche et la Droite que les citoyens étaient en droit d’attendre sur l’avenir de le France. Ce débat avec la Droite classique, risque de resurgir avec encore plus de force aux élections législatives.

–          D12 appelle toutes et tous ses membres à voter et à faire voter Emmanuel Macron pour faire barrage à Marine Le Pen et au Front National. Au-delà de notre organisation, nous appelons tous les électeurs de gauche et de progrès, ainsi que les démocrates et les républicains sincères à faire de même.

 

2)      Avenir de D12.

Avec l’arrivée d’un nouveau Président de la République,

la raison d’être principale de D12 qui était le soutien à François Hollande tombe d’elle-même. Un cycle se termine. Mais en même temps, beaucoup de nos membres ont exprimé le souhait qu’un lien soit gardé avec nos 1200 membres, pour poursuivre entre nous ces liens amicaux tissés depuis 7 ans, mais sous une autre forme plus légère à déterminer.

Le Bureau charge donc un groupe ad hoc de 6 personnes (Jean-Marie Cambacérès, Nila Mitha, Jean-Louis Aupicon, Françoise Delcamp, Florence Ginisty, Valéry Vuong et Etienne Tarride) de commencer à réfléchir à ces questions pour faire des propositions lors d’une Assemblée Générale qui sera convoquée dès que possible et de toute façon avant le mois d’août.

Ce groupe ad hoc est constitué de représentants des administrateurs (le président, la vice-présidente et le trésorier), des délégués de régions et des diverses sensibilités.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *