Nous n’échapperons pas à une augmentation de la pauvreté dans un contexte de dégradation de l’emploi. Parce qu’il est très difficile de vivre avec de petits revenus du travail ou des minimas sociaux, les personnes concernées développent des stratégies d’adaptation à leur situation.

Nous voyons émerger des solidarités qui s’organisent au sein de collectifs d’entraide et nous pensons qu’il est important de soutenir et de valoriser ces initiatives qui permettent d’améliorer les conditions de vie, de maintenir le lien social et de développer des compétences.

Pour ne pas cantonner ces initiatives dans une économie de la misère il est nécessaire qu’elles bénéficie d’une vraie reconnaissance de la part des pouvoirs publics même si leur objectif premier n’est pas la création d’emploi.

Dans l’incapacité de pouvoir proposer des réponses fiables et pérennes, nous ne pouvons pas empêcher les personnes de s’organiser dans ces formes d’économies populaires. N’oublions pas que ce sont des mouvements comme les Castors, baticoop ou les coopératives de consommateurs qui ont participé après guerre à la reconstruction économique et sociale de notre pays.

Pour cela nous proposons :

  • de travailler à l’inscription dans le droit commun de l’entraide civile (proposition de loi en annexe).
  • de lancer une expérimentation nationale sur une douzaine de sites pour soutenir le développement d’initiatives locales de solidarités mises en œuvre par les personnes concernées.
  • d’identifier les questions que soulèvent le développement de ces initiatives notamment dans leur rapport aux normes et à la réglementation pour lever les blocages qui empêchent leur mise en œuvre.

Ces mesures sont peu couteuses car elles mobilisent les personnes concernées qui au delà des difficultés qu’elles rencontrent souhaitent comme tout citoyen participer et être acteur à part entière dans la construction de la société.

 

Marseille le 12 décembre 2012.

Contact :
Roland Magnaudet
Coordonnateur Voisins & Citoyens en Méditerranée
rolandvcm@wanadoo.fr
06 87 29 55 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *