L’association A2M (Club D12 et Club viticole), présidé par Jean-Marie Cambacérès ancien député du Gard, a tenu ses rencontres d’été à Carnas et Gailhan. De nombreux participants, plus nombreux que l’année dernière, venant bien sûr de Paris et du Gard, mais aussi de l’Hérault, de Lozère, de l’Ardèche, de la Haute-Garonne, du Rhône ou du Finistère… se sont retrouvés pour réfléchir dans le salle polyvalente de Carnas puis pour un dîner républicain de plus de 50 convives au mas Mathieu à Gailhan. Il fallait noter particulièrement la présence d’une équipe de jeunes de Toulouse et, outre Jean-Marie Cambacérès la présence d’autres responsables d’A2M : Nila Mitha, Jean Levain, Florence Ginisty, Sylvie Royo, Philippe Ledan et André Lacombe.

Lors de l’après-midi de réflexion :

– Jean-Marie Cambacérès a tout d’abord fait une brève introduction. Il a remercié tous les présents et André Lacombe pour l’organisation. Il rappela ensuite qu’il avait essayé au mieux de maintenir des relations amicales entre toutes et tous malgré les oppositions politiques lors de l’élection présidentielle et lors de l’élection du 1er secrétaire du PS. Mais il y avait aussi des lignes rouges à ne pas franchir et sur lesquelles il devait réagir : l’article de Dominique Villemot et Jacky Bontems dans Le Monde du 26 juin disant que la politique d’Emmanuel Macron était progressiste et sociale et s’inspirait de Mendès-France, de Michel Rocard et de Lionel Jospin était indigne. De même la déclaration d’Olivier Faure il y a une semaine mettant sur le même plan Benoit Hamon et François Hollande était une faute politique : le quinquennat de François Hollande ayant été pourri par les « frondeurs » et notamment Benoit Hamon. Lequel nous aura mené à 6% aux Présidentielles puis a quitté le PS.

– Après cette introduction eut lieu ensuite l’AG formelle d’A2M où sans surprise, ont été votés : les bilans moral et financier 2017, le renouvèlement du Conseil d’Administration, et les projets d’actions et le projet de budget 2018.

– Lors de la séance suivante concernant l’analyse de la situation politique, le tour de table a été encore plus critique que l’année dernière vis-à-vis du Gouvernement, vues les décisions prises pendant l’année écoulée. Le Club D12 a rappelé que les bons chiffres globaux, économiques et sociaux de la France en 2017 étaient dus aux mesures prises pendant le dernier quinquennat de François Hollande. Même si certains ont indiqué que certaines mesures des ordonnances sur le Code du travail étaient nécessaires, les participants se sont dits inquiets des conséquences économiques et sociales des mesures prises par le gouvernement actuel depuis un an (suppressions de l’ISF, de l’exit tax, du CICE, des emplois aidés, augmentation de la CSG, etc…). Sur le plan international on voit aussi que contrairement à ce qui se disait dans tous les médias l’année dernière, la France n’est pas « back », mais qu’elle risque plutôt de devenir « out », avec la baisse de 10% annoncée pour le budget et les personnels du ministère des Affaires Etrangères qui représente moins de 1% du Budget de l’Etat et qui n’a déjà presque plus de moyens en personnels dans certaines ambassades.

Sur le plan politique : D12 a rappelé son analyse sur En Marche, précisant que c’était un mouvement « d’extrême centre » (on peut dire maintenant d’extrême centre-droit), dangereux pour la démocratie, car ne voulant que les autres extrêmes face à lui et voulant détruire les autres forces d’opposition à vocation gouvernementale de Gauche ou de Droite. Ce Gouvernement veut aussi se jouer des normes républicaines (l’affaire Benalla-Crose n’est qu’un exemple parmi tant d’autres), rogner la décentralisation et le pouvoir des collectivités locales, affaiblir le Parlement et les corps constitués par une réforme Constitutionnelle qui ne règlera en rien le déficit de démocratie et au contraire, renforcera le sentiment populiste contre le Parlement.

Jean-Marie Cambacérès a rappelé que les élections Européennes auraient lieu avant les élections municipales. D12 met en garde les Françaises et les Français sur le risque de manipulation que représentera l’élection Européenne prochaine, qui va servir d’argument intellectuel ultime pour ceux, de tout bord, qui veulent trahir leurs camps sur le thème : « on vote En Marche car ils sont pour l’Europe ». Or le problème n’est pas : pour ou contre l’Europe, mais : quelle Europe et pour quoi faire ? Face à cela l’inexistence d’un PS inaudible qui va avoir son siège en banlieue et qui n’est même plus interrogé par les media inquiète les participants.

– Dans la dernière partie de l’après-midi, les participants ont rappelé que le Club D12 d’A2M n’était pas un parti politique, mais que, à sa place, il souhaitait « maintenir » son activité et participer à la réflexion et à la constitution de réseaux permettant un jour de reconstruire une grande force sociale, démocratique et de progrès. D12 va poursuivre sa défense du bilan de François Hollande, continuer ses réunions dans les Régions, organiser des dîners-débats, tisser des contacts avec la presse et d’autres clubs de réflexion, réécrire son Manifeste édité en 2016 et lancer un groupe de réflexion sur le thème de la Convivencia en France et en Europe.

Après ces débats les congressistes ont fait une halte au show-room de La Gravette à Corconne pour déguster les vins du Pic Saint Loup et visiter le caveau, avant de se rendre à un apéritif dans les vignes du GFA avec d’autres membres du Club viticole.

La première journée s’est terminée par un dîner républicain de 52 convives au mas Mathieu  à Gailhan.

Le lendemain, une douzaine de courageux sont allés visiter la bambouseraie d’Anduze, puis ont déjeuné dans la vieille ville sous la halle du marché près de la fontaine historique en forme de pagode asiatique.

Webmaster le 23 juillet.IMG_4001 IMG_4002 IMG_4003 IMG_4004 IMG_4005 IMG_4006 IMG_4007 IMG_4008 IMG_4009 IMG_4010 IMG_6358 IMG_6359 IMG_8913 IMG_8915 IMG_8916 IMG_8917 IMG_8918 IMG_8921 IMG_8922 IMG_8923 IMG_8924 IMG_8929 IMG_8930 IMG_8931 IMG_8932 IMG_8939

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *