Chères amies, chers amis.

 

Plusieurs d’entre vous se sont émus du fait que notre président d’honneur Dominique Villemot prenne position pour Emmanuel Macron (  interview dans l’Express et écho dans le Figaro) alors que notre Bureau avait décidé le 2 décembre que D12 ne prendrait position pour aucun candidat dans la primaire ou à l’extérieur de la primaire, notre ciment et notre unité étant uniquement notre  soutien à François Hollande.

 

Je l’ai appelé pour lui en faire la remarque. Il m’a bien précisé que sa démarche était personnelle et il a reconnu que le fait de rappeler qu’il était président d’honneur de D12 dans le même interview de l’Express pouvait prêter à confusion. Je lui ai donc demandé de m’écrire cela pour qu’il n’y ait pas d’ambiguité. Ce qu’il a fait, et vous trouverez, ci-joint, son email d’explication.

 

Je profite du présent email pour vous recommander, quelle que soit vos sensibilités, de ne pas vous précipiter publiquement, même à titre personnel, aux côtés d’un candidat ou d’un autre. Comme nous l’avions d’ailleurs aussi décidé en Bureau.

Nous n’avons aucun intérêt ni intellectuel ni politique à cela, d’autant plus que nous ne savons pas qui sera désigné par la primaire de la BAP, ni qui sera en mesure de se présenter vraiment à l’élection présidentielle. De toute façon, s’ils continuent tous comme ça, ils seront tous éliminés au premier tour des élections présidentielles quels qu’ils soient. Aucun ne sera au deuxième tour.

 

De plus, il se passera encore beaucoup de choses d’ici fin avril 2017. Je vous demande donc dans les cinq mois qui viennent, si vous vous exprimez sur un candidat de Gauche ou des forces de progrès, quel qu’il soit, même si ce n’est pas le vôtre, de ne pas le faire en terme blessant et avec des arguments qui pourraient être repris par la droite ensuite, car il nous faudra bien rassembler un maximum après. Il ne faut donc pas insulter l’avenir. François Hollande, bien qu’il ait été beaucoup attaqué, en des termes peu amènes, déjà à l’époque avait fait ça à merveille en 2012, et ça lui avait été bénéfique.

 

Comme nous en avons convenu, chacun à D12 sera libre de voter pour qui il veut le moment venu parmi les candidats compatibles avec les idées de D12, mais pour le moment, gardons notre cohérence, avançons ensemble collectivement et sans précipitation.

 

Amitié et bonnes fêtes de fin d’année.

Jean-Marie Cambacérès.

 

Réponse de Dominique Villemot

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *