Le regard des Français sur L’Europe

Le regard des Français sur l’Europe

Ifop

1. Les Français font preuve d’un attachement ambivalent à l’Europe :

D’une part les Français restent majoritairement attachés à l’Europe en tant qu’espace d’histoire et de patrimoine communs (69%), dont près d’un quart se dit « très attaché » à ce patrimoine (23%).

D’autre part, l’attachement à l’Union européenne en tant qu’institution politique est beaucoup plus faible et même minoritaire (44%), 20% des répondants se disant même « pas du tout attachés » à l’UE.

L’intensité de cet attachement se révèle corrélé à la proximité politique, les sympathisants du Front de Gauche ainsi que du Front National étant les moins attachés à

l’Europe en tant qu’histoire et patrimoine communs (respectivement 59% et 51% contre 69% en moyenne) et cela est encore plus marqué concernant l’attachement à l’Union européenne (respectivement 31% et 21% contre 44% en moyenne).

2. Les Français, à une faible majorité, considèrent que la France a un devoir particulier vis-à- vis de l’Europe (55%).

Ici également, les opinions politiques des interviewés ont un impact fort sur les réponses données.

Les partisans du Front National ne sont que 30% à penser que la France a un devoir particulier envers l’Europe.

A l’opposé, les trois quarts des sympathisants du Parti Socialiste sont d’accord avec cette affirmation (75%).

3. Toutefois, une majorité des personnes interrogées voit l’Union européenne comme une force pour la France.

– D’abord, pour lutter plus efficacement contre la menace terroriste : 62% des répondants considèrent que l’UE peut contribuer à mieux protéger la France face à cette menace terroriste.

Seuls les partisans du Front National ne sont pas majoritairement d’accord avec cette affirmation (46%).

– Ensuite, pour que la France pèse davantage face à la concurrence économique, 59% des Français interrogés pensent que l’UE permet à la France d’avoir davantage de poids face notamment à la concurrence des Etats-Unis et des pays asiatiques.

Ici également, les partisans du Front National sont les plus éloignés de cette idée : seulement 38% s’y rallient.

Les sympathisants du Front de Gauche sont également très partagés sur cette question puisque 51% sont opposés à cette affirmation contre 49% pour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *