Lors du dernier Bureau National de D12 le 31 mars, nous avons pris 4 décisions à l’unanimité. Nous nous y tenons.

1) Rester neutre collectivement jusqu’au lendemain du premier tour.

Grand bien nous en a pris quand on voit tout ce qui se passe et le mépris avec lequel sont traités les responsables de Gauche qui se sont ralliés à Macron. Nous aurons au moins gardé notre faculté de réflexion et notre dignité dans cette séquence politique peu banale.

2) Défendre François Hollande et son bilan, puisque aucun autre candidat ne le fait, même pas ceux qui ont été ses ministres.

Nous avons mis sur le site de D12 et envoyé à nos 1200 membres le document complet réalisé par l’Elysée : « Un quinquennat pour la France et pour les Français ». Nous avons aussi envoyé les liens du site de Sciences Po, consacré aussi à une analyse indépendante du bilan. Je vous demande à tous de faire « tourner » au mieux ces documents jusqu’au premier tour des élections présidentielles.

Sur le plan international, où le bilan de François Hollande est particulièrement positif, le bombardement de Trump d’une base militaire syrienne en réponse à une attaque chimique de Bashar contre sa population, montre, à contrario, que si Obama avait suivi Hollande pour bombarder après la première attaque chimique en août 2013, on n’en serait pas là et on aurait évité des dizaines de milliers de morts. Là aussi Hollande avait eu raison.

3) La lutte contre Marine Le Pen.

La Gauche de la Gauche appelle à voter utile pour Mélenchon contre MLP, les « macronistes » appellent à voter utile pour Macron et la Droite appelle bien sûr à voter utile pour Fillon dans le même but. À ce stade l’appel au vote utile contre MLP est un attrape-nigaud.

Par contre l’appel au vote utile pour éviter un deuxième tour entre la Droite et l’extrême droite est recevable, mais dans ce cas il faudrait que Macron dise où il est.

 

Pour le moment ce qu’il faudrait c’est attaquer MLP, ce que n’a fait aucun candidat lors du premier débat et qu’a fait Philippe Poutou lors du deuxième. Chacun des « gros » candidat a intérêt à avoir MLP au deuxième tour pour assurer son élection sans débat et sans trop de problèmes. Alors que pour la France l’intérêt n’est pas d’avoir un débat entre un candidat indéterminé et le FN au deuxième tour, mais un débat entre un candidat qui s’assumerait comme représentant de la Gauche de gouvernement et des forces de Progrès contre le candidat de Droite.

D12 ne se résout pas à voir Marine Le Pen au deuxième tour, voici donc quelques arguments pour combattre les arguments de MLP et du FN.

– MLP serait « adoucie » et plus présentable.

Ne pas tomber dans le syndrome du zapping et de l’immédiateté. MLP est la fille de son père et le FN est toujours le même : raciste, xénophobe, antisémite… même si pour des raisons électorales ces thèmes sont cachés et les candidats qui les profèrent écartés.

– L’économique et le social.

L’abrogation de la loi travail et de toutes ses avancées (CPA, compte pénibilité, droit à la déconnection…) ne serait pas une bonne chose.

– La taxation supplémentaire à hauteur de 3 % des produits importés entraînerait immédiatement la même chose de la part des autres pays, ce qui ferait baisser nos exportations, mettrait en difficulté les entreprises qui exportent. Elles licencieraient et le chômage augmenterait.

– Sécurité, défense et justice.

L’embauche de 50000 militaires supplémentaires n’est pas possible, le rétablissement du service militaire obligatoire non plus. La sortie du commandement militaire intégré de l’OTAN ne serait pas une bonne chose. La suppression de l’Ecole Nationale de la Magistrature est absurde.

– Société, Education.

La suppression du droit du sol est une atteinte forte aux valeurs de la République. La fin des regroupements familiaux créerait plus de problèmes que cela en résoudrait. L’abrogation du mariage pour tous serait un retour en arrière inutile. Le port de l’uniforme obligatoire à l’école publique, un gadget inapplicable.

– Europe.

Référendum sur la sortie de la France de l’Union Européenne : la sortie de l’UE est une absurdité au moment où le monde fait face aux retours d’empires puissants (USA, Chine, Inde, Russie), la Grande Bretagne va vite s’en rendre compte. Sortie de l’Euro. La sortie de l’Euro serait une catastrophe. Le retour au franc coûterait cher, certes cela permettrait de dévaluer pour exporter sans que nos entreprises fassent les efforts de compétitivité mais en dévaluant les importations seraient plus chères, les ménages perdraient du pouvoir d’achat, et les pauvres deviendraient encore plus pauvres. Au bout de quelques années ce serait la catastrophe et le chômage augmenterait encore plus.

– Institutions.

L’inscription de la « priorité nationale » dans la Constitution abîmerait l’image de la France. La suppression des Régions serait une mesure idiote, alors que François Hollande vient enfin après 20 ans d’atermoiements de créer 13 grandes régions en métropole mieux à même de rivaliser à terme avec les Provinces espagnoles et les länder allemands. Suppression de la réserve parlementaire : c’est la seule mesure avec laquelle D12, qui l’a proposée, est d’accord.

4) La lutte contre l’abstention.

La droite ayant désigné le candidat qui n’était pas le meilleur pour elle, les Socialistes ayant fait de même, cela a permis à deux candidats auto désignés de prendre, en grande partie par défaut, des parts du « marché électoral » sans que les électeurs le veuillent vraiment. D’où la probabilité dans cette élection d’avoir plus d’abstention et de votes blancs que d’habitudes. D’autant plus que des mouvements comme « Nuits debout » prônent l’abstention, aucun candidat ne les satisfaisant.

D12 rappelle que dans le monde beaucoup de gens se battent pour le droit de vote et la démocratie. Qu’en France les hommes et les femmes ont ce droit, après de nombreuses luttes dans l’histoire et que c’est un devoir d’aller voter pour que ce droit ne s’use pas. Après avoir voté, il est possible de contester si l’on n’est pas content. Certains candidats commencent à proposer des tirages au sort pour désigner des responsables et supprimer les élus et le vote. C’est une dérive dangereuse.

Peut-être que ce rappel a peu de résonance pour les plus jeunes, mais il faut le faire quand même. Cependant la vraie responsabilité appartient aux hommes politiques qui devraient rendre leurs propositions plus claires, moins faire de promesses et être plus attractifs.

Nous reviendrons sur cette question de l’abstention la dernière semaine avant le vote.

 

Pour le moment, je vous demande de faire tourner au maximum les arguments contre MLP pour que D12 contribue à ce qu’elle ne soit pas au deuxième tour.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *