IMG_0707 IMG_0711 IMG_0694 IMG_0695 IMG_0698 IMG_0701 IMG_0702 IMG_0693 IMG_0671 IMG_0672 IMG_0673 IMG_0684

IMG_7775 IMG_7751 IMG_0714Chaque trimestre Jean-Marie Cambacérès fait une visite dans une région avec des réunions, au nom d’A2M (ex-D12) que, pour des raisons de simplification et de continuité historique, nous appelons maintenant Club D12.

 

Cette journée à Toulouse , organisée par Florence Ginisty fût très chargée mais très intéressante :

  • Un rendez-vous de travail avec Alem Surre-Garcia chercheur-essayiste pour parler de la Convivencia. Cette notion lancée par Americo Castro dans les années 50, à partir d’une réflexion sur le système mis en place par le Califat de Cordoue en Andalousie, permettant la cohabitation de peuples aux religions, langues et ethnies différentes, à partir aussi des écrits de Jaurès après son voyage au Maroc et en Argentine, enrichie par la pratique de la société civile d’associations du pays d’Oc (maintenant Occitanie) qui peut se définir comme : un art de vivre ensemble dans le respect de l’altérité.
  • Un déjeuner-débat (une vingtaine de personnes) avec le club La Mésadière. Le débat était animé par Nicolas Morvilliers et Jean-François Laffont président de Convergence Occitane. Jean-Marie Cambacérès présenta ses activités notamment au CESE, au Club D12 et à France-Asie. Il répondit à toutes les questions qui ont porté aussi bien sur les langues régionales, le développement économique de la région Occitanie, la réforme Constitutionnelle, les pétitions citoyennes, les corps intermédiaires, la réforme de l’audio-visuel public… Jean-Marie Cambacérès précisa qu’à la fin des années 70, il était responsable des langues régionales au PS du Gard et avait lancé une campagne : »Volem l’Occitan à la télévision ».  Il expliqua ensuite que le président du CESE Patrick Bernasconi avait créé un département de veille des pétitions citoyennes pour leur donner un débouché à travers le CESE, en recevant leurs initiateurs et en en faisant un avis du CESE. Le dernier exemple en date fût sur les déserts médicaux. En conclusion il rappela que le Club D12 s’était donné un plan de travail depuis octobre dernier jusqu’aux Rencontres d’été de fin juillet 2018 sur 4 thèmes : le bilan de François Hollande, l’économie sociale et solidaire, pour une politique européenne de l’océan, et la Convivencia. Pour ce dernier thème, il compte beaucoup sur les contacts pris aujourd’hui à Toulouse.

Sur un plan plus politique il a rappelé que les socialistes du Club D12 soutenaient Stéphane Le Foll pour le congrès du PS.

  • Un rendez-vous de travail avec Jean-François Laffont et Jacques Castets sur les buts et les projets de l’association Bolegadis (présidée par Dominique Drouet). Bolegadis est un think tank à vocation économique centré sur le développement de la région Occitanie. Plusieurs projets sont en vue : la mise au point de « péniches intelligentes » pour le Canal du midi, le développement du port de Sète, etc… Jean-Marie Cambacérès a promis d’aider à l’émergence de ces projets et de donner des contacts dans le Gard pour Bolegadis.
  • Une rencontre en fin d’après une rencontre a été organisée par Lena Boukili et Florence Ginisty  et leur association « Culture et Ambition » avec une vingtaine de jeunes, collégiens, lycéens et étudiants qui ont posé de très nombreuses questions à Jean-Marie Cambacérès. Ce dernier leur a d’abord révélé que c’était lui qui avait mis en relation Lena Boukili et Florence Ginisty qui ne se connaissaient pas, puis pour les motiver, ce dernier leur a expliqué qu’il était fils d’un viticulteur et d’une institutrice d’un petit village du Gard, et qu’il avait beaucoup travaillé pour réussir ce qu’il avait réalisé dans sa vie et pouvoir se mettre en capacité de saisir des opportunités, notamment sur les plans de ses études, de ses expériences professionnelles, de son activité politique et de sa connaissance de l’Asie. Ils pouvaient donc eux-mêmes « s’en sortir » quel que soient leurs milieux sociaux d’origine. Jean-Marie Cambacérès s’est dit prêt à aider les deux co-présidentes et les membres de son association dans leurs projets personnels ou collectifs.

 

Une bien belle journée, bien chargée, mais riche de nouveaux contacts pour le Club D12 et de projets futurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *