A compter du 16 Avril 2012 le marché des dérivés, l’EUREX va ouvrir, avec la bénédiction des autorités française un contrat à terme sur les emprunts d’ Etat Français.

Cela signifie que les professionnels de la spéculation pourront acheter ou vendre à découvert des emprunts d’État Français, accessoirement des emprunts de grandes banques françaises en anticipant la baisse de leur valeur. L’achat à terme permet de ne payer qu’à terme des titres qu’on acquiert de manière ferme.

Le mécanisme mis en place et qui autorise un effet de levier de 20 permettra par exemple l’achat de 1 million de titres avec un paiement cash de 50.000 euros de CRD ( Commission de règlement différé ). L’espoir est évidement que ces titres aient baissé le jour de leur paiement réel, donc que la dette se soit aggravée ou que les taux d’intérêt aient monté.

En soi, cette affaire est scandaleuse puisqu’elle favorise les opérations sur le marché des produits dérivés dont on connait les effets.

Il est évident par ailleurs que Nicolas Sarkozy, en menaçant d’une augmentation des taux de le dette en cas de victoire de François Hollande, joue le jeu des spéculateurs à la baisse sur les titres d’emprunt. Certes il s’agit là d’un fort indice de désespoir. Il s’agit aussi d’un coup porté à l’économie française au profit des plus riches. un coup de plus. Et en prenant bien soin de contourner l’AMF  qui ne contrôle pas l’EUREX.

Jean-Pierre Jouyet Président de l’AMF a condamné cette initiative, et François Hollande a demandé aux autorités allemandes d’interdire ce produit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *